• RDC:LA PROCHAINE GUERRE DU MARÉCHAL FLAMBY

    La prochaine guerre du maréchal Flamby

    La prochaine guerre du maréchal Flamby
    LE 27 SEPTEMBRE, 2013 DANS AFRIQUE PAR 

    Après avoir exhibé ses petits biscotos au Mali, et sans doute pour pallier à la troisième guerre mondiale mort-née à laquelle il doit provisoirement renoncer, le maréchal Flamby a jeté son dévolu sur un nouveau théâtre d’opérations. Le prochain chat-bite des forces spéciales françaises aura lieu en République Centrafricaine(RCA).

    Un pays qui, comme son nom l’indique, se trouve en plein cœur de l’Afrique centrale, bordé par le Cameroun, leTchad, le Soudan, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo  et le Congo-Brazzaville. Un pays dont, en fin de compte, les médias français ne se font l’écho que lorsqu’un pu-putsch y chasse le précédent. 

    Ce qui est plutôt logique, puisqu’en la matière, une fois sur deux, dans l’ombre c’est la France qui est à la manœuvre.

    C’était le cas, en 1979, quand les paras du 1er RPIMA (Régiment parachutiste d’infanterie de marine) et les hommes du SDECE* (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage) en finirent avec l’empire bouffon de Bokassa 1er. C’était aussi le cas, en 2003, quand le général François Bozizé renversa, grâce à une aide militaire et logistique de la France, le président Ange-Félix Patassé. Et c’était toujours le cas, quand en 2006, l’armée française repoussa, pour le compte du régime Bozizé complètement dépassé par les événements, les rebelles de l’UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement).

    Mais le 24 mars 2013, quand les rebelles de la Seleka (« Alliance » en langue songo) ont pris le palais présidentiel de Bangui, contraignant Bozizé à l’exil, la France, cette fois-ci, avait refusé son soutien au régime sortant. Tout en dépêchant quand même 150 hommes supplémentaires sur place pour renforcer le dispositif militaire français basé à l’aéroport de Bangui… Flamby ne s’en est pas caché :

    « Si nous sommes présents [en République centrafricaine], ce n’est pas pour protéger un régime, c’est pour protéger nos ressortissants et nos intérêts ».

    En ne soutenant pas Bozizé cette fois-là, et en laissant la Seleka prendre le pouvoir, la France pouvait évidemment compter sur cette dernière pour faire le show, entre pillages, exécutions sommaires et crise humanitaire. Ce qui permet ensuite au maréchal Flamby de faire son étonné et de prophétiser que le chaos enCentrafrique engendrera le terrorisme !

    Il ne restait plus alors qu’à lancer depuis la tribune de l’ONU un «cri d’alarme». C’est exactement ce qui s’est passé au début de cette semaine à New York. Le maréchal Flamby a réclamé un soutien financier et logistique à la force panafricaine chargée de rétablir l’ordre en RCA. Une première étape. Et puis quand il sera admis par tout le monde que les dollars n’y suffisent plus, il restera la baïonnette.

    * Aujourd’hui remplacé par la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure)

    http://diktacratie.com/la-prochaine-guerre-du-marechal-flamby/

     


     

    « Le gauchiste Allain Jules qui nous joue le PERE avec sa mégère..Allain jules joue le faux-cul en se défaussant de son PS..il joue à la marge pour mieux nous entuber »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks